Déchirure musculaire, un homme se tient la cuisse car il s'est blessé.

Déchirure musculaire : que faire ?

Conseils, soins, exercices


Que ce soit une crampe, une élongation, une courbature ou encore une déchirure musculaire, nous avons tous été touchés au moins une fois par une douleur musculaire. Ces douleurs peuvent être plus ou moins graves, il est donc important de réussir à les différencier. Selon sa gravité, une déchirure peut vous éloigner des terrains de sport pendant plusieurs semaines. Il y a des méthodes simples et efficaces pour prévenir toute douleur musculaire voire même la déchirure. Cet article vous mettra d’en savoir plus et de prévenir certaines blessures.

Article runnersworld.fr

Douleur insoutenable lors de l’effort la déchirure musculaire peut vous éloigner des baskets pendant plusieurs semaines, comment la soigner ?

Cette douleur soudaine en plein effort qui vous « électrocute » et vous stoppe dans votre foulée élégante, vous ne la connaissez pas encore. Et pourtant, la déchirure musculaire est une blessure fréquente chez le coureur. En effet, la sollicitation permanente, surtout lors d’efforts intenses, de vos muscles peut entrainer une déchirure soudaine des fibres qui sont mises sous-tension. Cette déchirure est ressentie comme une véritable décharge électrique en plein effort qui vous oblige à vous arrêter. Impossible ensuite de repartir. Aujourd’hui, Runner’s World vous explique comment prévenir, ou à défaut, soigner une déchirure.

Comment ne pas s’y perdre ?

Avant toute chose, il vous faut identifier les différents types de douleurs musculaires. De la simple crampe, au claquage, en passant par la contracture, les termes sont multiples et les effets différents. Les douleurs telles que les crampes ne créent pas de véritables lésions musculaires et ne sont pas, de ce fait, dangereuses pour la suite de votre préparation.

Lire la suite

À lire également:

Mal de dos, mal de tête : comment lutter contre la douleur ?

Effort sportif : course à pieds, les pièges à éviter

La récupération après l’effort