Un homme en train de courir dans le sable

Douleurs musculaires : attention au running dans le sable


Courir sur le sable a des avantages comme des inconvénients ! Effectivement, votre corps sera plus sollicité mais vous serez plus sujet à des douleurs musculaires !

Avantages

En courant sur le sable, vous demanderez en moyenne 20 à 60 % d’énergie en plus ainsi vos cuisses et mollets seront davantage sollicités ! Ce sera pour votre corps, une vraie séance de renforcement musculaire. En plus, si vous faites attention à vos prises d’appui, vous améliorerez votre stabilité générale et notamment de la cheville.

Inconvénients

Vos muscles et vos tendons, seront soumis à des contraintes plus importantes… Ainsi, vous serez sujet à souffrir de douleurs musculaires. Pour les éviter, vous pouvez préparer vos muscles avec l’émulsion gel Percutalgin’Phyto !

Article Runnr’s Wolrd

Courez sur du sable !

Courir sur une plage de sable ne consiste pas seulement à profiter d’une belle séance au bord de l’eau, l’exercice est également très bénéfique, à condition d’être prudent.

Tous les coureurs en ont fait l’expérience, courir dans le sable est bien plus difficile que sur un terrain dur et homogène. « Sur ce type de sol lors de la prise d’appui, durant la phase d’amortissement, notre système musculaire absorbe la force de réaction au sol pour la restituer ensuite, participant ainsi activement au déplacement. À l’inverse, dans le sable, une partie de cette force est amortie par cette surface meuble, et donc perdue. S’ajoute à cela que l’appui est fuyant lors de la poussée. Le coureur doit donc s’adapter en réalisant un effort musculaire supplémentaire. Plus le terrain est meuble plus nous devons relancer le mouvement à chaque foulée et, par conséquent, dépenser plus d’énergie », explique Fréderic Brigaud, ostéopathe et auteur de plusieurs livres sur la foulée avant-pied.

Lire la suite

A lire également

Utilisez l’émulsion gel Percutalgin’Phyto !

Douleurs musculaires : deux étapes importantes en running

Douleurs musculaires : évitez-les pendant votre sport