Mal de dos : quels sont les comportements à risques ?

Article Pourquoi Docteur ?

Mal de dos : les comportements à risques recensés

Des chercheurs ont identifié les facteurs physiques et psychosociaux qui augmentent les risques de souffrir de maux de dos.

Le mal de dos n’est pas une fatalité. Il suffirait même de gommer certaines habitudes de vie pour s’en débarrasser, à en croire une étude publiée dans Arthritis Care & Research, la revue du Collège Américain de Rhumatologie.

Les auteurs de cette étude se sont en effet penchés sur les facteurs physiques et psychosociaux associés aux lombalgies – un mal qui touche près de 10% de la population mondiale, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), soit davantage que la malaria, le diabète ou encore le cancer du poumon.

Près d’un millier de personnes souffrant de maux localisés dans le bas du dos ont été interrogées sur leur mode de vie, leur comportement, leurs gestes quotidiens. En rassemblant ces données, les chercheurs ont dégagé plusieurs facteurs qui multiplient les risques de souffrir de lombalgies.

Porter des animaux, activité sexuelle…
Ainsi, les tâches manuelles qui exigent des positions corporelles inconfortables semblent particulièrement risquées pour le dos. Elles multiplieraient par huit le risque de lombargies.

Lire la suite

A lire également

Mal de dos : et si c’était les textos ?

Mal de dos : les risques du tabac

Mal de dos : les talons hauts sont-ils déconseillés ?