Deux jeunes femmes sont en plein cours de boxe

Douleurs musculaires : adapter ses étirements

A chaque sport son étirement spécifique


Vous aimez faire du sport ? Que ce soit de manière occasionnelle ou régulière, pensez-vous à vous étirer comme il faut pour éviter les douleurs musculaires ? Effectivement, étirer ses muscles fait partie intégrante de l’activité sportive. Grâce à cette étape, vous aurez la chance d’avoir moins de douleurs musculaires voire même d’éviter totalement les courbatures ! Mais savez-vous que les étirements se pratiquent différemment selon le sport que vous faites ?

La boxe

Lorsque vous pratiquez la boxe, vos chevilles, genoux, poignets, coudes et épaules sont très mobilisés et les articulations prennent énormément d’impact. Il est donc important d’étirer les muscles autour de ces articulations.

Pour étirer l’arrière des épaules : Attrapez votre coude droit avec votre main gauche pour le tirer vers vous. Passez le bras droit sous le menton, votre main peut toucher la nuque voire le haut du dos. Pour vous étirer l’avant des épaules, placez-vous parallèle au mur, le coude en appui, remonté à la hauteur des épaules. Tournez légèrement le haut du corps pour sentir l’étirement. N’oubliez pas l’autre côté !

Pour étirer les adducteurs : Placez-vous debout ou assis avec les jambes écartées. Essayez de toucher votre pied gauche avec votre main droite et inversement.

Le vélo

Lorsque vous pédalez, votre fessier, vos cuisses et vos épaules sont mobilisés ! Il est donc important d’étirer ces parties du corps. À vous de jouer !

Pour étirer vos fesses : Allongez-vous sur sur le dos et relevez vos genoux. Gardez les pieds au sol avec vos fesses le plus proches de vos talons. Croiser la cheville droite sur le genou gauche en tirant votre genou gauche vers la poitrine.

Si vous avez déjà des douleurs musculaires, munissez-vous de l’émulsion gel Percutalgin’Phyto pour vous masser le muscle en question… Et, à l’avenir n’oubliez pas de vous étirer !

Article Madame Le Figaro

Running, boxe, vélo… Comment s’étirer en fonction du sport pratiqué ?

Que l’on soit adepte du running, accro à la boxe ou au vélo, il est primordial de prendre au minimum une dizaine de minutes pour étirer ses muscles. À la clef ? Moins de courbatures et une lutte contre le vieillissement du corps en éliminant les toxines dégagées par les muscles. Le préparateur physique William Chanconie nous livre pour chaque activité, des mouvements de stretching.

Quelque soit le sport pratiqué, du running au ski, les muscles ont été contractés pendant la séance. Et si l’on ne peut pas s’octroyer une heure de stretching pour les étirer ensuite, il est toujours bon de prendre au minimum dix minutes pour les détendre. Le coach sportif William Chanconie est catégorique : « S’étirer après une séance de sport permet avant tout d’entretenir sa souplesse et sa mobilité. Si on ne prend pas le temps de le faire, on perd en tonicité, en amplitude articulaire, en endurance ou encore en force ; ce qui nuira à la performance à l’avenir. » Quelques minutes de stretching permettent aussi de nettoyer les toxines dégagées par les muscles pendant l’effort, grâce au sang qui continue de circuler dans les tissus musculaires. « Sans étirement, ces déchets s’accumulent et créent des adhérences, première cause des courbatures mais aussi du vieillissement du corps », explique le professionnel. Pour un « nettoyage idéal », mieux vaut accompagner les étirements d’une bonne réhydratation. L’eau permettra d’évacuer les déchets dans les urines. On adapte bien sûr les étirements aux muscles et articulations mobilisés pendant l’activité, on fait le point.

Lire la suite

A lire également

Massez-vous avec l’émulsion gel Percutalgin’Phyto

Douleurs musculaires : le massage pour les soulager

Sport : des solutions pour chaque blessure