Deux sportifs font du crossfit dans une salle

Sport : le CrossFit sans faux pas


Le CrossFit est un sport de plus en plus à la mode combinant principalement la force athlétique, l’haltérophilie, la gymnastique ou encore les sports d’endurance. Le mot CrossFit vient de Cross Fitness qui veut dire en français : Entraînement croisé. Ce sport porte son nom du fait de son mélange de différentes activités physiques et sportives préexistantes.

Vous avez envie de courir, de ramer, de sauter à la corde, d’utiliser des haltères et de pratiquer des exercices au poids du corps ? Le CrossFit est fait pour vous ! Mais attention à ne pas vous lancer à corps perdu dans cette nouvelle activité sans connaître bien tous ces aspects.

1/ Le CrossFit est plus dangeureux qu’un autre sport

Effectivement, il est possible de se blesser pendant l’entraînement mais pas plus que durant n’importe quelle autre activité sportive ! Souvent les sportifs pratiquant le CrossFit se blessent car ils ne laissent pas leur corps récupérer comme il le faut… Il est important de s’échauffer, de faire les bons mouvements mais aussi et surtout de récupérer comme il se doit ! Tout cela vous permettra d’éviter les blessures ! Après l’effort, n’oubliez pas de soulager vos muscles grâce à l’émulsion gel Percutalgin’Phyto !

2/ Les sportifs faisant du CrossFit sont polyvalents

Bien sûr, les sportifs pratiquant le CrossFit sont des sportifs accomplis… Mais à priori, ils ne battront pas les sportifs de haut niveau d’un autre sport ! Le CrossFit est une activité sportive exigeante et très pratique pour faire appel à tous ses muscles.

3/ Bien choisir sa salle de CrossFit

Bien sur toutes les salles proposent à peu près la même chose mais, attention car elles proposent des méthodologies différentes ! Vous trouverez d’une salle à une autre des styles de coaching très différents en fonction de l’entraîneur très souvent. Un bon coach de CrossFit apprend constamment pour pouvoir proposer des programmes toujours plus efficaces ! N’oubliez pas qu’il vous est possible de faire des séances d’essaies dans différentes salles avant de vous inscrire…

 

Article Huffington Post

6 pièges à éviter quand on commence le CrossFit

SPORT – On entend de plus en plus souvent parler du crossfit. Certains disent que c’est une révolution, d’autres pensent que c’est un sport dangereux. Voyons ce qui se cache réellement derrière cette discipline.

Mythe n°1 : Le crossfit est plus dangereux que les entrainements de musculation classiques

Vous pouvez effectivement vous blesser pendant vos séances, mais pas plus qu’en pratiquant n’importe quel autre sport exigeant. Les programmes à haute intensité et les blessures pendant les compétitions alimentent ce mythe. Une étude publiée en 2014 et réalisée sur 150 pratiquants de crossfit prouve que 75% se sont déjà blessés. Les chercheurs ont déterminé que leurs blessures étaient similaires à celles que l’on rencontre dans d’autres sports comme la musculation pratiquée à un niveau élevé. Ces traumatismes sont causés par de mauvaises positions et des temps de récupération trop court.

Respectez les principes de bases de l’entrainement en vous échauffant, en exécutant les bons mouvements et en récupérant suffisamment pour rester loin des blessures.

Mythe n°2 : Les pratiquants de crossfit sont bons en tout

Les athlètes de crossfit de haut niveau sont certes des sportifs accomplis, mais il y a peu de chances qu’ils arrivent à battre un sportif de haut niveau d’un autre sport. Parce que les aptitudes requises par telle ou telle discipline sont différentes et qu’un sportif généraliste ne peut pas être bon dans autre chose qu’un sport généraliste. Le crossfit est un sport exigeant et sympa mais ce n’est pas un bon entrainement pour développer des compétences spécifiques que l’on retrouve dans d’autres activités physiques.

Mythe n°3 : Vous souffrirez de rhabdomyolyse

La rhabdomyolyse est une pathologie qui se produit lorsque le tissu musculaire est endommagé et que des substances contenues dans les cellules se dispersent dans le sang. Il est très rare que les sportifs en arrivent à ce stade. Il faut vraiment tomber dans le surentrainement et repousser ces limites en dépit d’une douleur atroce. Tout comme les vomissements, qui peuvent se produire pendant les séances ou à la fin d’un entrainement trop intense. Il est donc improbable que vous puissiez souffrir de ce genre de pathologie si vous respectez vos limites et vos sensations.

Lire la suite

A lire également

Utilisez l’émulsion gel Percutalgin’Phyto

Sport : Ne vous arrêtez pas en hiver

A chaque sport ses blessures